Urnes

Publié le par Lady Writer

 

Oui, c'était bien un Tamara de Lempicka, hier soir. Mais il est moins connu, non ? Je l'aime beaucoup. Merci pour vos doux mots. Je voulais vous poser une question. Une éléction presidentielle, ça vous empêche de lire des romans ? On est en train de faire un tel foin avec mai 2007, les libraires et les éditeurs sont sur le pied de guerre, certains disent que sortir  un roman en avril  2007, c'est de la folie furieuse, que toute la presse, tous les médias vont être monopolisés par le sort des urnes. Mais bon sang de bonsoir, il y a quand même des lecteurs qui veulent encore lire, non ? Lire des romans, des bons vieux romans des familles qui vont les faire rêver, vibrer, pleurer, rire, soupirer, râler, qui vont les faire oublier Ségolène, Nicolas & Co.. Rassurez -moi ?! Vous allez tous vous précipiter le printemps venu sur des ouvrages politiques ? Ou alors vous allez être rivés à votre télé ? Dites moi la cruelle vérité. Je suis prête à l'entendre. Allez-y. Fichtre, quelle vie, quand même, quelle idée d'écrire des romans, n'est-ce-pas ? 

Monsieur l'Ecrivain Mystère, si vous passez par là, votre avis serait précieux...

Bonne nuit !

Lady

PS, vous ai mis une image bien kitsch ce soir. ;)

Publié dans Moi-Je

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kalistina 11/10/2006 15:43

Au printemps, je ne lirai ni plus ni moins qu'à tout autre moment. J'ai la faiblesse de croire que je pourrai réfléchir aux présidentielles sans que mon esprit soit pour autant totalement accaparé :)

Fleur 29/09/2006 15:01

Les escarmouches sont elles à blâmer ? C'est la vie, JP, les escarmouches, les gifles, les éclats de rire, n'essayez pas de tout maîtriser, c'est impossible, et ce qui déborde n'est pas dangereux...
Et la réplique fuse donc, comme il était écrit : l'humanité n'a rien àvoir avec la politique, bien au contraire ! L'humanité me concerne, elle. Le lien social, c'est l'agent et rien d'autre, malheureusement.

jp 29/09/2006 13:07

brisons-là, chère Fleur, nous ne trouverons pas de terrain d'entente - les non-inscrits sur les listes m'agacent encore davantage. Je ne sais pas comment on ne peut pas être concerné par ce qui est du public, du lien social et de l'humanité, tout simplement. La loi du plus grand nombre, dangereuse ? Il faut quoi ? Un despote éclairé ? Une aristocratie de l'esprit ?
Désolé, Lady, pour cette esacarmouche, je vous promets de ne pas répondre à la réplique qui ne va pas manquer de fuser
jp

Fleur 29/09/2006 10:16

"JP", les abstentionistes vous agacent ? Peut-on ne pas voter sans être traité d'abstentioniste ? Je ne suis pas inscrite sur les listes électorales ( je ne suis donc jamais cataloguée comme telle) pour la simple et bonne raison que si je ne vote pas ce n'est pas pour "protester" ou pour marquer mon mécontentement face au choix proposé, mais tout simplement parce que ceci ne me concerne pas, je le répète, c'est la loi du plus grand nombre qui l'emporte, et cette grande comédie me paraît dangereuse,
désolée mais les "votants" inconscients m'agacent.

Gene 29/09/2006 05:47

Chère Ladywriter,n'oubliez pas qu'en avril 2007, les élections présidentielles n'ont lieu qu'en France, et qu'autour il y a beaucoup de pays francophones dont les habitants lisent bien volontiers. Donc aucune élection, ni aucune votation n'empêchent la petite suisse que je suis de lire lire et lire. De plus je sais ce que je vais lire en avril : le Livre de Tatiana de Rosnay, et je veux bien lire le votre si toutefois vous nous donnez des indices pour le retrouver :-)A part ça je trouve toujours très étonnant de retrouver dans les librairies suisses les livres de Sarkozi et autres politiques français....