Mes lunettes

Publié le par Lady Writer

 

Ca arrive vers la quarantaine. Tout à coup, vous faites ce geste affreux, vous reculez le bras pour pouvoir déchiffrer un plan de métro, un mode d'emploi, une lettre. Las. Vous n'êtes plus tout jeune.

Mais le problème, c'est que les lunettes que vous allez devoir porter ne vous rendront jamais votre vue d'antan. Au pire, elles vous donneront mal au coeur, surtout si c'est des Varilux. Alors moi j'ai trouvé le truc. Je n'en porte plus. Du tout. Voilà.

JPB : c'est sympa de poster sur mon blog. C'est malin ! Maintenant j'ai envie de vous lire. Pardon, mais ce n'est pas encore fait. (Evidemment que je me souviens des BoomTown Rats ! :) )

Merci pour les infos concernant l'Olivetti. Mais je me tâte..

Merci Sophie, moi aussi je prefere Pollux.

Fleur : je n'ai rien d'anglais à part ma passion pour VW et le thé...(sensuelle ? ah oui ?!)

Et merci pour tous vos commentaires. Cela me fait très plaisir.

Je retourne au roman, sans mes lunettes. Hé oui, suis encore jeune.

Il pleut chez vous ? Chez moi aussi.

LW

 

Publié dans Moi-Je

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cuné 30/08/2006 21:18

C'est "tendance" en ce moment de gamberger sur les auteurs anonymes de blogs. J'ai lu aujourd'hui Claire Fourier pour la première fois, et j'ai immédiatement pensé à la mystérieuse LW. mais ça marche pas, CF est bretonne. (en plus je n'ai aucune idée de son âge)En regardant le blog-note de Ph. Labro ce soir je me suis aussi dit "mais voilà, c'est Brad-Pit Deuchfahl ! Il a récidivé les cornichons au chocolat !". mais je crois que le blog BPDC est rédigé par une femme.Quant à l'écrivain mystère, alors là, aucune idée.Sinon j'achète la coiffure Pollux de Nathalie Rheims immédiatement ! Quel rêve de crinière !

jp 30/08/2006 17:27

ce qui est extraordinaire avec votre blog, c'est à quel point il peut faire gamberger - pas toute la journée, mais à des moments précis. 14h, je prends un café avec une amie,  je renverse du café sur mon tee-shirt (comme d'hab) et elle dit "prends garde à tes vêtements" et moi j'entends "prends garde à la douceur des choses", j'entends encore la voix de l'adolescente dans le roman de Raphaële Billetdoux, on est en 1979-1980, c'est l'été, j'ai adoré ce roman et d'un seul coup je me dis "mon dieu ladywriter, c'est raphaële billetdoux" - et ensuite, je me reprends, non, il y a bcp de choses qui ne collent pas, mais pas grave, mon souvenir est aiguisé, je retourne tous les livres au grenier, et il est là, version poche, avec cette fille qui s'essuie le front ou se cache les yeux - merci ladywriter, de toutes ces petites madeleines

Papillon 30/08/2006 12:43

Moi, c'est vous que j'ai très envie de lire ! mais si vous restez cachée, comment allons nous faire pour trouver vos livres ? Snif et re-snif !

jp 29/08/2006 15:17

42 ans - même problème - rendez-vous chez l'ophtalmo à cause de maux de tête répétés - il dit "ah, mais vous êtes moins myope" et moi de sauter de joie - et lui, arrêtant mes marsupilâneries " euh..vous passez de l'autre côté, vous devenez presbyte"
merci du commentaire, ladywriter, ça me surprend toujours qu'on sache que j'écris - honnêtement. Bon, je retourne à mes lunettes que je refuse de transformer en lorgnons double emploi et à mes préparations de textes (scolaires) : au programme des 1L renforcé, j'ai prévu Lively, Woolf, le début de B Jones, Misery de King ( pour le début, pour appâter), Mc Inerney, Mansfield, Hornby ( la bonté, mode l'emploi) et Coe... à bientôt

yansor 29/08/2006 14:58

OUi, il pleut chez moi aussi et tiens, j'ai envie d'enlever mes lunettes !!
amitiés
TR