Ragots (bis)

Publié le par Lady Writer

On dit souvent que les vacances, c'est le repos. Mais pour moi, les vacances, c'est la paix. Je me lève encore plus tôt que d'habitude et je savoure un petit dejeuner seule dans le jardin. Il y a juste le Chat qui me tient compagnie. Je fume ma première cigarette de la journée et je regarde le soleil monter dans le ciel. Je lis, (je vous dirai plus tard ce que je lis) et je pense au roman en cours. Dans quelques jours, ma fille va partir, avec son mari et leur fille. Ils seront remplacés par N, (je précise que ce n'est pas son initiale non plus, mais vous l'aurez deviné,  je pense ? ) ma grande amie, presque ma soeur, romancière elle aussi. Elle vient avec son compagnon. J'attends son arrivée avec impatience. Elle m'a raconté au téléphone que dans un récent festival littéraire d'été , deux romancières célébrissismes se sont engeulées d'une façon inimaginable.

 Ca m'amuse trop. Ici, je suis si loin de tout cela, même si cela me fait beaucoup rire.

Petits plaisirs idiots de la vie.

Publié dans Ragots germano-pratins

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

andré 09/08/2006 15:24

Bonjour
Petits plaisirs pas si idiots.
Quelle est cette levée de boucliers dans ce commentaire 4.Je n'ai pas encore pu lire votre blog en entier mais je me promets de le faire.
Je suis moi-même auteur de romans et curieux de connaître ce que font les autres amoureux de l'écrit
Faites un tour sur mon blog si le coeur vous en dit.
Bonne continuation
André
 

Stubborn/ Martine Mounier 31/07/2006 23:39

Christine Angot et Camille Laurens.
C'est quoi ces enfantillages, ces jeux de pistes idiots. Et gnagnagna et gnagnagna, "je ne dirais pas qui mais je le dis quand même", j'y étais j'y étais pas, "c'était sportif il parait", dommage raté, vous comprenez je ne cite pas, pas bien, moche, bouh caca, citer les noms, moche moche moche, diffamation, danger, préserver l'anonymat, précaution-attention-respect, METTRE juste les initiales pour préserver... ?
Quoi ?
L'appartenance au milieu.
Une engueulade, vous pensez. Entre Angot et Laurens. Vieille amitié et chemins différents. Et alors, vous parlez d'un secret d'État !

inconnu 30/07/2006 18:05

Je confirme.Et il y avait en effet N dans la salle ;-)

yansor 30/07/2006 17:30

ah, moi j'ai entendu dire que c'etait "sportif", mais je n'y etais pas, helas !
et on m'a dit qu'il s'agissait de  CL et CA....à la Baule.
vous confirmez ?
:)

inconnu 30/07/2006 11:58

Concernant l'engueulade, j'y étais. Ce n'était pas si violent que ça. L'une est une grande écrivain alors que l'autre est une écrivain moyenne. Et c'est la seconde qui a attaqué la première qui n'a fait que se défendre (très courtoisement d'ailleurs)...